Revenir en haut Aller en bas

Naruto Hentai

Forum interdit aux moins de 18ans.

  • Histoires v1
  • Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

    Le vol c'est comme une poitrinne, il faut avoir du savoir-faire. [Yukiiiii ]

    avatar





    Invité
    Invité
    Lun 16 Fév - 23:26
    Yusuchine avait momentanément fuit son village, non par traîtrise ou envie de nuire au village qui l'avait hébergé toute petite, non. Elle avait entendu de voyageur des rumeurs comme quoi le village caché de la Brume dissimulait en sont sein une personne capable de changer de sexe. Les rumeurs parlaient de techniques, mais aussi de potion, cependant qui croire quand on ne fait qu'écouter sans poser des questions. Elle ne voulait pas attirer l'attention sur elle et préféra se préparer discrètement avant de s'éclipser dans la nature. Yusuchine n'avait pas prit la grande porte, mais un chemin qui passait sous la muraille, certains disait qu'il était hanté par un homme répondant au nom d'Orochimaru, mais n'eut pas le déplaisir de le croiser.

    Une fois dehors elle prit la direction du Pays de l'Eau. Elle attendit d'avoir passé la frontière pour s’éclipser dans une forêt dense et se changer. Elle avait prit une dague légèrement émoussée, l'utilisant pour se couper les cheveux jusqu'aux épaules, c'était un sacrifice pour elle, mais elle avait conscience que conserver son corps intact pourrait compromettre l'intégrité de Konoha. Elle l'avait apprit en cours et ne désirait pas que son village d'adoption soit victime de ses actions. Une fois les cheveux coupé au niveau des épaule, elle se dévêtit pour porter une tenue de voyageuse. Elle avait prit une robe dont la teinte principale était le vert, sur le devant on pouvait voir un tissu beige cousu avec un espèce de blason qui n'était rien d'autre d'une décoration, les bordure de la robe et de la partie verte étaient cerné par un tissu dorée. Elle portait une ceinture de cuire où était attaché une bourse contenant peu d'économie, ayant aussi une longue ceinture rouge, faisant plusieurs fois le tour de son abdomen et attacha sur le flanc gauche la fameuse dague. En chaussure elle portait de simple sandale de cuir et en accessoire supplémentaire une cape verte ayant une capuche, bien pratique contre la pluie et la canicule.

    En sous-vêtement elle portait un ensemble sobre et noire, un bandeau couvrant sa poitrine et une culotte banale. Le but de Yusuchine n'était certainement pas de se faire passer pour une fille de joie, sinon elle n'en aurait pas fini.

    Une fois bien habillée, elle partit en direction du village de la Brume.

    Elle passa par la porte principale, laissant les gardes fouiller ses affaires et vérifier sa dague. Par chance son arme était trop usée pour être considéré comme menaçante. Yusuchine vint à justifier sa présence en disant qu'elle était une voyageuse et qu'elle vivait en allant de village en village. Bien sûr l'idée même d'une espionne vint à apparaître, mais comme rien ne pouvait être retenue contre elle, Yusu put passer et s'installer dans le village de la Brume.

    L'apprentie ninja put trouver un boulot en tant que serveuse dans un bar et il faut aisé pour elle de pousser des clients et clientes à la surconsommation, pour délier les langues. Elle apprit donc au bout d'une semaine que l'individu en question n'habitait pas loin, mais restait un problème ... comment s’introduire chez lui.

    L'opportunité apparu suite à l'action d'un ninja qui voulait déserter le village et avait mit le feu à de nombreux bâtiments. Les ninjas étant tous mobilisés pour l'arrêter, il faut facile pour la ninja de Konoha d’atteindre le lieu de sa convoitise. Elle grimpa sur le toit et passa par le haut, jugeant cette action plus prometteuse, mais l'exposant momentanément à la vision de possible guetteur. Ce n'est qu'une fois à l'intérieur, qu'elle alluma une petite bougie volée dans le bar.

    Elle vint à fouiller en premier lieu les murs, le plafond ou encore le sol, cherchant une trappe ou quelque chose de similaire. Ne voyant rien de cela elle alla vers ce qui semblait un bureau, mais sa recherche se trouva tout aussi infructueuse. Yusu pensa alors à un endroit dangereux, la chambre de la personne en question. Eteignant la bougie, elle alla en direction du dormeur et vint à fouiller en premier lieu l'armoire, restant attentive à un possible réveil. Seulement elle n'était qu'une apprentie et qui pouvait dire que la personne "dormant" sur le lit n'attendait pas le bon moment pour tuer cette intruse ?
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar





    Invité
    Invité
    Mar 17 Fév - 17:25
    Éplucher les dossiers, c'est tellement drôle... Non, sérieusement, c'est minable n'est-ce pas ? Rien de plus ennuyeux pour un ninja assassin, n'êtes-vous pas d'accord ? Et pourtant, c'était bel et bien ce que j'avais eu à faire, une sorte de punition. Puni pour avoir outrepassé mes droits lors d'une mission, faisant fi de mes prérogatives pour laisser libre court à mes plus basses pulsions, en plus d'avoir omis quelques détails. J'avais été assigné à résidence, n'ayant autres missions que celles de trier et ranger les dossiers du Kage et c'était là ce que j'avais fait toute mes dernières journées et soirées durant. N'ayant pas le droit de sortir du village, je ne quittais mon domicile que pour me rendre au sein de l'ANBU, de palais du Kage et au resto avec mes collègues.

    En cette fin d'après-midi, c'était ce qui s'était passé. J'avais enfin fini de tout faire et je m'étais rendu aux endroits cités un peu plus tôt pour rendre tout ce qui se devait de l'être. Finissant par la Mizukage, elle m'avait félicité, levant ma suspension et me signifiant que je pourrais réintégrer mon poste dès le lendemain matin. Trois jours, trois foutus jours, voila ce que cela m'avait coûté. Ils pensaient que cela me prendrait des mois pour venir à bout de toute cette paperasse, mais ils m'avaient sous-estimés. A renfort de clones, j'avais brassé tout ce travail en un temps record, les laissant pantois. Pour fêter cela, j'étais parti fêter cela avec mon escouade qui était rentrée de mission, cette dernière étant couronnée de succès. Après quoi, nous étions allés au bar, celui dans lequel nous avions nos habitudes. Là, j'y avais vu une serveuse plutôt mignonne, une nouvelle semblait-il. C'était la première fois que je la voyais dans le coin, mais je ne m'étais pas plus que ça attardé sur son cas car Fumiko et Ayako faisaient déjà cas de moi, comme à l'accoutumée. Je vous passerai les détails, mais lorsque nous étions tous réunis en ce lieu, les voyeurs en avaient pour leur compte, voilà tout ce qu'il y a à savoir. Au bout d'un certain temps, j'avais fini par prendre congé d'eux pour rentrer chez moi. La nuit tombait et je fatiguais. Il fallait dire que je n'avais que très peu dormi les jours précédents et maintenir autant de clones actifs en même temps et aussi longtemps, c'était réellement épuisant.

    J'étais rentré chez moi et m'étais rapidement couché, me laissant happer dans le monde des rêves sans offrir la moindre résistance. Une fois de plus, j'avais été accueilli comme il se devait, rêvant de choses pour le moins exaltantes. Ces songes auraient pu et auraient dû s'éterniser mais quelque chose y mis fin. En effet, quelque chose ou plutôt quelqu'un s'était introduit dans mon antre. Quelqu'un profanait le sol de ma demeure, de mon gîte sacré. Essayait-on de me cambrioler ? A moins que ce ne soit une tentative d'assassinat... Quelqu'un en voulait peut être à ma vie. Cette idée fut celle qui me sembla la plus plausible et elle m'excita rapidement. Après tout, pourquoi viendrait-on me cambrioler ? Je n'étais pas riche et je n'avais pas grand chose de valeur ici. En revanche, abréger ma vie...

    Avec un petit sourire sardonique, je restais allongé au fond de mon lit, tendant l'oreille pour suivre les mouvements qui se voulaient subtils de l'intrus qui semblait fouiller. Fouiller ? Mais quoi ? Bientôt, l'inconnu se retrouva dans ma chambre. Feignant toujours le sommeil, je l'observais silencieusement se mouvoir en silence dans ma chambre, à la faible lueur de la lune. Alors qu'elle s'affairait dans mon armoire et surveillait le "moi" allongé dans le lit, guettant visiblement un éventuel geste de ma part, sortant de derrière la porte, mon deuxième "moi" se glissait derrière cette mystérieuse personne qui avait osé profaner ma couche, pour lui saisir les bras et les maintenir fermement, restreignant totalement ses mouvements. Le troisième "moi" lui glissa alors un kunai sous la gorge tandis que je m'asseyais sur mon lit, un sourire de satisfaction inscrit sur mon visage mais que le voleur ne pourrait certainement pas voir en raison de la pénombre environnante.

    " Qui es-tu et que veux-tu ? Parle ou je me ferai un malin petit plaisir à te tirer les vers du nez en te torturant à la manière de Kiri petit rat... Tu es entré dans la mauvaise demeure alors ne joue pas avec ma patience ou tu sauras très vite ce qu'il en coûte de s'en prendre à Hyougaki Yuki... "

    Mon ton était glacial et sonnait tel une promesse de mort certaine et prochaine. Assis sur le lit, mes prunelles étaient toutes droit dardées sur la silhouette d'ombre de l'impudent qui s'était introduit par effraction chez moi, attendant sa réponse afin de savoir quoi faire par la suite.
    Oh ! Pardonnez-moi, j'ai dû vous égarer avec les trois "moi" alors laissez moi au moins éclairer vos lanternes. Tous ces "moi" étaient en fait des Kage Bunshin créés depuis le début, du premier au troisième. Celui qui avait attrapé ses bras était caché derrière la porte depuis le début. Celui qui avait placé le kunai sous sa gorge était sorti de l'armoire tandis que celui dans le lit faisait simplement l'appât...
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar





    Invité
    Invité
    Mar 17 Fév - 23:32
    Yusuchine fouilla l'armoire, prenant surtout son temps à vider les poches, mais ses mains se figèrent d'un coup, un instinct s'éveillant en elle ne laissant place qu'à un mot "cours". Seulement l'apprentie ninja ne put faire une quelconque action que déjà ses mains furent saisi avec force. Yusu n'était pas stupide, lutter ne ferais que prendre un risque supplémentaire de mourir, mieux valait être prisonnière que morte. Un kunaï sous la gorge vint à sceller la capture, se détendant pour montrer qu'elle n'avait aucune envie de se défendre, elle savait qu'une lutte contre un ninja, certainement entrainé était vaine. La ninja de Konoha écoutait les dires et observait la personne en face d'elle, lançant un regard sur les côtés, pouvant voir l'ombre de la personne tenant ses bras et la voix venant du lit confirmait la présence de trois personnes.

    Pour Yusuchine deux solutions étaient envisageable, soit elle était tombée sur une équipe, soit il s'agissait de clones, mais elle n'avait pas la possibilité de confirmer cela. Pour le moment elle était en sursit et était mitigé quand à ses propos, ne pas parler pourrait s'avérer douloureux, mais elle ne pouvait pas tout dire, devant protéger son village adoptif de possible représailles. Son coeur battait la chamade et elle vint à fermer les yeux en prenant une profonde inspiration, elle ne devait pas laisser ses deux jutsus se dissiper, elle devait continuer à réguler son énergie en elle. La ninja vint à expirer lentement, évacuant le surplus de stress, pouvant par la suite formuler sa réponse calmement.

    - Je n'en voulais pas à votre vie, mais à vos techniques et vos potions, nombreuses rumeurs couraient sur votre sujet et je désirais vérifier cela de mes propres yeux. Je me nomme Yu et voyage de village en village, vivant au jours le jours de petit boulot. Mon voyage n'a pour but que d'étancher ma curiosité et non de prendre des vies qui sont précieuses.

    Yusu vint à se détendre complètement, jouant la carte de la voyageuse un peu trop curieuse. D'un certain point de vue elle ne mentait pas, elle avait des vues sur ses secret du fait de rumeur et avait voyagé d'un village à l'autre dans le but de posséder des techniques pouvant l'aider.  Elle continua à parler naturellement comme si elle parlait avec un membre de son village.

    - Ma méthode ne fut certes pas la bonne, cependant vous pouvez constater que je n'ai qu'une dague sur mon flanc gauche, n'étant ni une guerrière, ni une ninja, le genre de personne qui ne fait clairement pas le poids à trois personnes entraînées.  

    Yusuchine essayait de convaincre Yuki qu'elle n'était qu'une fouineuse et rien d'autre. Hormis une séance de torture ou une potion de vérité, l'assassin ne pouvait rien trouver sur elle quelque chose la rattachant à Konoha. Cela était un pari risqué car en cas de mort, elle ne serait sans doute jamais retrouvée par le village adoptif.

    Cependant, elle ne comptait pas abandonner le perçage du secret de Yuki, même si pour cela elle devait attendre une autre occasion. Pour le moment l'important était de s'en sortir vivante et ne pas se faire interroger, ayant entendu de nombreuses fois l'instructeur dire que la torture ninja était souvent mortelle pour la victime.
    Revenir en haut Aller en bas





    Contenu sponsorisé
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Naruto Hentai
  • Histoires v1
  • -
    Sauter vers:
    La date/heure actuelle est Sam 21 Avr - 22:47