Revenir en haut Aller en bas

Naruto Hentai

Forum interdit aux moins de 18ans.

  • Histoires v1
  • Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

    Du jeune tailleur et de comment l'araignée le pris dans sa toile. (pv jessica)

    avatar





    Invité
    Invité
    Ven 13 Nov - 21:25
    Le soleil se levait doucement sur Konoha. Des doux rayons orangés et violet commençaient a illuminer le village caché. Sentant sur sa peau les premières lueurs sur lui un jeune tailleurs sortait de son sommeil. Il s'étirait longuement en baillant. Il se frottait les yeux doucement. Il ouvrait lentement les yeux et comme toujours il ne voyait qu'un grand noir uniforme il était aveugle depuis un moment maintenant mais il espérait tout de même un jour recouvrer la vue. Il haussait les épaules et se levait de son futon en fredonnant. Il se saisissait de son boken et montait sur le toit pour s’entraîner un peu il voulait maintenir son petit corps frêle en forme. Il restait la pendant une heure a fendre le vide sans discontinuer alors que la ville tout entière commençait a s'éveiller. Il descendait pour prendre son petite déjeuner qui consistait en un toast a la gelée de framboise et au beurre salé.

    Une fois le frugal repas englouti le petit tailleur s'en allait prendre une bonne douche bien chaude. Il adorait sentir l'eau tomber en pluie sur son petit corps savonneux. Il se frictionnait avec beaucoup d'attention pour se décrasser en profondeur. Il se délectait de la sensation des bulles qui glissaient le long de son corps charriant la saleté. Il ressortait gentiment en fredonnant de sa salle de bain et filait vers son dressing. Il choisissait rapidement une tunique chinoise rouge et or qu'il portait sans sous vêtements. Il enfilait ses soulier et se dirigeait a tâtons vers sa boutique.

    Une fois a l'intérieur il allait déverrouiller la porte et tournait le petit panonceau qui passait donc de fermé a ouvert. Les affaires marchaient plutôt bien maintenant. En effet si les coquettes de Konoha semblaient bouder sa boutique les étrangères et surtout les demoiselles du pays du sable n’arrêtaient pas de passer commande de ses chakra suit. Il s'installait donc devant son métier a tisser. Quand soudainement le carillon de l'échoppe se mit a sonner.

    -Bienvenue dans mon humble boutique monsieur ou madame que puis je faire pour vous?-
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar





    Invité
    Invité
    Sam 14 Nov - 22:11
    Une nouvelle journée chaude commençait à Konoha, sous les rayons d'un soleil radieux. C'était un temps idéal pour sortir et visiter ce village que je connaissais finalement si peu, voir pourquoi pas y visiter quelques boutiques. Si beaucoup d'entre elles étaient destinées aux ninjas une avait retenue mon attention dans une ruelle marchande, c'était une boutique de vêtement... Comme une femme n'avait jamais trop de belles robes pour se mettre en valeur j'avais décider de finalement y faire un saut. Aux alentours de 9 heures je me contemplais nue dans le miroir, enfilant ma fameuse robe rouge fendue, qu'un simple coups de vents serait capable de relever pour dévoiler mes fesses. J'y ajoutais une longue paire de gants mauves et légèrement moulants ainsi qu'une paire de talons rouge, me rehaussant de 3 petits centimètres. Et comme je me devais d'être parfaite, je tartinais un rouge à lèvres bombant délicieusement mes lèvres d'une couleur vif, ainsi que du maquillage au niveau des yeux. Parfait, j'étais fin prête à me montrer en public !

    Dès les premiers pas dehors les regards se jetaient comme à chaque fois sur moi, certains envieux, d'autres, reluquant ma poitrine rebondit et mon fessier divin en bavant. D'autres se contentaient de parler tout bas entres villageois, m'affublant de plusieurs noms dégradants tel que bitch, ou salope... Moi, je préférais femme fatale, et puis s'ils étaient si jaloux de ne pouvoir me toucher, c'est qu'ils ne méritaient pas d'aller plus loin qu'un simple regard avec mon corps si fabuleusement dessiné... j'étais une oeuvre d'art, et loin d'être accessible à tous.

    Après quelques pas dans les allées au rythmes de mes talons claquant sur le sol, tel une douce mélodie, j'arrivais devant la dite boutique ou un petit carillon se balançait. Immédiatement, un jeune garçon frêle se désignait lui même comme étant maitre de la boutique, me faisant froncer un sourcil. Il était pas un peu jeune pour tenir sa propre boutique tout seul ? Et puis, il était si frêle que je l'imaginais mal se défendre contre un voleur. Il y avait cependant pire... comment pouvait-il douter de mon sexe ?!

    Jugeant intolérable un tel manque de tact, je m'approchais en trémoussant mon fessier jusqu'à être assez proche de lui pour attraper son col, portant son visage à seulement 10 petits centimètres du mien.

    Mon mignon tu es myope ou c'est une mauvaise blague ? Je ne suis peut être pas assez bien dessiné à ton gout ?


    Je laisse apparaitre mes dents et tire encore un peu son col vers moi avant de le relâcher en arrière, sans avoir compris qu'il était aveugle.

    Tu es peut-être trop jeune pour comprendre la beauté féminine, les hommes d'un age plus mures auraient tués pour que je les approches d'aussi près...

    Bien sure, j'exagérais le ton de mes mots, presque comme une comédienne car après tout... il y avait pas mieux pour déstabiliser. Mais je décidais de revenir à l'essentiel, la robe.

    J'aimerais une belle robe de soirée, quelque chose qui puisse rendre fou n'importe quel homme, qui ne fasse pas vulgaire mais qui laisse apparaitre la femme fatale que je suis... Quelque chose qui reste dans celle que je porte à l'instant.
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar





    Invité
    Invité
    Dim 15 Nov - 20:31
    Le jeune tailleur eut la surprise que ses pieds quittent soudainement la terre ferme. Il sentait une drôle d'odeur émanant de la demoiselle c'était certes le parfum d'une femme mais ca rappelait aussi l'odeur de l'encre et de la peinture fraiches. Elle lui demandait si il était myope ou si il se fichait d'elle ce qui lui tirait un petit sourire narquois. Il sentait soudainement qu'elle le tirait encore plus vers elle avant qu'elle le renvoie dans son siège. Elle disait ensuite que des hommes murs tueraient pour l'avoir aussi près d'eux.

    "Ben dis donc ca va bien la modestie? Pas trop a l'étroit dans tes chaussures?"

    Il eu un petit sourire de satisfaction en entendant qu'elle voulait une robe. Une robe de soirée je doutais que cette demoiselle soit une ninja mais il y avait quelque chose d'étrange mais attirant dans sa façon d'être et aussi a son contact.

    -Quelque chose pour mettre en avant votre coté femme fatale? Pas de soucis mais...-

    Il passait doucement sa main devant ses yeux vitreux et aveugles. Il lui montrait ainsi qu'il était atteint de cécité , Et que par conséquent il n'avait pas pu voir son extraordinaire beauté. Il sortait de sa manche un mètre de tailleur.

    -J'aurais besoin de prendre vos mesures si cela ne vous ennuie pas et aussi que vous me détailliez ce que vous portez maintenant. Cela m'aidera a faire le patron de la tenue que je compte faire pour vous...déjà je vous conseille quelque chose de sombre pour accentuer le coté veuve noire.-

    Il attendait patiemment que la demoiselle le laisse prendre ses mesures. Il était impatient de commencer les commandes sur mesures étaient devenues si rares. Il sentait déjà monter en lui l'inspiration séduit par la façon d'être et par la voix de cette nouvelle cliente.
    Revenir en haut Aller en bas





    Contenu sponsorisé
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Naruto Hentai
  • Histoires v1
  • -
    Sauter vers:
    La date/heure actuelle est Sam 21 Avr - 22:42