Revenir en haut Aller en bas

Naruto Hentai

Forum interdit aux moins de 18ans.

  • Histoires v1
  • Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

    Ce n'est pas ma place...(PV Jin)

    avatar





    Invité
    Invité
    Lun 11 Avr - 22:08
    Lily-Rose et Jin
    Je ne pouvais pas l'accepter. Meme si tout me portait à croire que, oui, c'est bien la réalité, je refusais d'en faire ma réalité. C'est un univers pour enfant, pour jeunes garçons, pas pour une fille telle que moi. Je n'ai rien à faire dans une pareille histoire. Je devrais juste me prendre la tête sur le choix de tenue, m'assurer que je ne vais rien porter qui ferait de l 'ombre à une des autres avec qui je traine. M'assurer que ma tenue me va, pas trop court, pas trop long. Que mon maquillage est toujours en place à la pause de midi. Voilà le genre d'évènement que je veux vivre. Non pas savoir quel chemin sera le bon, ou quel danger va pointer son nez au prochain arbre. Je n'ai pas mérité ce genre de mauvais cadeau. Je ne suis pas une mauvaise fille, enfin, pas que je sache. D'accord j'ai sans doute des mauvais cotés, mais j'ai aussi de très bon cotés.  

    Allons savoir pourquoi je me retrouve encore au milieu d'arbres...Non, c'st faux. Je le sais pourquoi! Je cherche la route qui me reconduira dans ma salle de bain, qui me rendra mon emmerdeur de petit frère, qui me rendra le bordel de mon armoire que je range et dérange chaque jour. Une fois de plus, je suis là, perdue parmi tout les arbres. J'ai couru sans compter, sans réfléchir...et je ne sais meme pas si je suis encore dans le meme endroit, ou si je m'approche d'ailleurs Je peux voir que la lumière du ciel diminue. C'Est-ce qui me fait aussi ralentir mon rythme. AU moins, je pourrai reprendre un peu mon souffle. Lorsque mes pas finissent par s'arrêter, je jette un regard de chaque coté pour voir si je peux me repérer un peu.  Mes jambes tremblent sous moi...je fais un pas, puis un second...mais rapidement, je finis par retrouver l'humidité du sol. Avec la course, le sol humide et les arbres, la robe kimono que j'ai prise sur un fil est un peu en lambeau par endroits en plus.  

    -Je suis vraiment pathétique....

    Un murmure pour moi-même. Et pour saupoudrer encore plus tout mon malheur, voilà que ca grogne. Non, pas un animal, juste mon ventre. J'ai oublié ce détail...courir, c'est bien beau, mais sans avoir d'énergie dans le corps, c'est idiot. Et le soleil se couche, je sens déjà le vent changer, se rafraichir.  

    -idiote idiote idiote

    Avec ces mots, je sens les larmes montées aux yeux. Je m'en veux de m'être éloignée sans réfléchir, et de me retrouver dans cet état à cause de ma propre stupidité. Je ne suis pas vraiment couverte, ma nuisette encore, et ma culotte sous ce kimono. J'aurais du emprunter davantage de choses.
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    Messages : 46
    Date d'inscription : 22/01/2016

    Fiche Perso
    Disponibilité Rp: Variable
    Orientation Sexuelle: Hétéro (femmes comme trans)
    Fantasmes:
    Kumo no Shinobi





    Sawataru Jin
    Kumo no Shinobi
    Mar 12 Avr - 12:07
    Encore une foi, le jeune Jin était exploité par son propre travail. Beaucoup pensent que quand l’on parle de mission d’ambassadeur, c’était surtout pour rencontrer des gens afin de résoudre de potentiels conflits politiques, ou bien tout simplement servir d’intermédiaire pour des discussions plus primaires. Mais non, parfois ça consistait tout simplement à jouer les facteurs. Oui, rien de très folichons donc. Certaines lettres ne pouvaient être envoyées par simple messager ailés, et demandaient donc parfois que l’on envoie des Shinobis pour transférer directement le courrier, pour éviter qu’il n’arrive entre de mauvaises mains. Jin ne s’en plaignait pas à vrai dire, cela lui donnait l’occasion de voyager, la raison principale pour laquelle il avait accepté le job d’ambassadeur. Il se le répète souvent, mais comme parfois il avait l’occasion de voir du pays, son travail n’était pas si mal.

    Et c’est ce dernier qui l’emmena ainsi en direction du pays du feu. Suite aux évènements survenus depuis « la grande faille », les Shinobis ne savaient plus où donner de la tête. Entre l’arrivée massive de nouvelles personnes dans les villages et l’apparition d’une certaine tendance à plus facilement exprimer sa libido apparue, beaucoup était à faire pour trouver un équilibre, et surtout, déterminer qui sont les véritables chefs des différentes factions. C’est pourquoi le ninja de Kumo se rendait au feu : afin de découvrir qui était l’Hokage actuel, si c’était celui qu’il avait toujours connu, ou bien un imposteur qui aurait pris sa place. Tout cela, il le saurait… Le lendemain. Il était encore pas mal éloigné du village du feu, encore quelques heures de marches, certes, mais il était déjà tard. Pour l’heure, un arrêt à une auberge serait préférable, puisqu’après un tel voyage, le genre de choses qu’il ferait au village serait des plus épuisants.

    Cependant, dans la nuit noire de cette forêt, un bruit vient briser le silence de la flore. Intrigué, mais restant prudent, le jeune homme décida de voir de quoi il s’agissait, prêt à dégainer un Kunai dans sa main au cas où. A pas de loup, le voilà en train d’approcher la source du bruit, qui ressemblait… A des pleurs ? Quelques pas plus tard, le voilà en train de sortir d’un buisson, et tomber nez à nez avec quelque chose qu’il ne s’attendait pas : une jeune fille entièrement mouillée et à moitié dévêtue. Il y eut comme un moment de pause avant que son cerveau n’enregistre l’information, ses yeux un peu trop fixés sur les parties révélées du corps de la petite. Une fois revenu à ses esprits, il rangea aussitôt le Kunai dans sa poche et se précipita vers elle, se mettant accroupie.

    « - Oy, ça va ? »

    Question conne, certes, mais avouons-le, la situation ne pouvait se prêter à de longues réflexions philosophique sur l’importance du langage. Elle était fatiguée, complètement crevée par il ne savait quelle course, et ajoutons à cela le fait que sa tenue (que trop légère) était bien trempée, cela allait sans doute causer une pneumonie s’il ne faisait rien. Instinctivement, il retira sa veste afin de la lui mettre sur le dos, et semblait chercher quelque chose de son sac : une gourde d’eau, il lui en restait un peu de son voyage, pas grand-chose, mais de quoi hydrater un peu.

    « - Mets cette veste sous ton kimono, tu vas chopper la crève. Et bois ça ! »

    Il ne savait pas si elle était prête à accepter son offre. Après tout, elle était dans un état de faiblesse prononcé, et lui était un parfait inconnu, rien à voir avec elle. Mais bon, tout aussi vil qu’un homme puisse être, une telle vision ne pouvait laisser quelqu’un d’insensible. Après s’être battu mentalement pour éviter de trop observer en profondeur le corps de la jeune femme, il pouvait remarquer que ses pieds étaient en piteux état, sans doute après avoir trop couru. Elle serait incapable de se débrouiller seule, mais que faire ? La solution paraissait évidente, mais bon, il n’avait pas trop de choix, il ne pouvait pas la laisser ici. Observant un peu autour, il réussit à se repérer, se rappelant à peu de choses près où se trouver l’auberge qu’il comptait prendre. Sans prendre le soin d’observer si elle avait suivi ses recommandations ou non, il se tourna vers elle, se levant avant de tendre une main.

    « - Est-ce que tu peux bouger ? Je connais un endroit où tu seras au chaud. »
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar





    Invité
    Invité
    Mar 12 Avr - 17:33
    Lily-Rose et Jin
    J’avais l’impression de manquer de souffle, alors que je ne bougeais plus. Plus j’observais ce qui m’entourais, plus j’avais l’impression ni d’être à ma place, ni d’être seule. La crise de panique se faisait doucement sentir, mais je ne désirais guère y céder. Si j’y cédais, je ne serais plus apte à me servir de ce qui me reste de mes neurones. J’avais cette impression de devenir folle ici. Un cauchemar dont mon esprit refuse de me tirer. Comme dans une série que j’avais habitude de regarder plus jeune, ou une sorcière ne sait plus si son monde de sorcière st le vrai, ou si sa maison transformée en hôpital psychiatrique plutôt. C’est ca, je suis Piper en cet instant. Je dois trouver quelle réalité est la bonne…sauf que je ne passe plus dans celle que je sais vraie, je suis coincée dans cette hallucination de mon cerveau.

    -Que...

    Mais mes mots se perdent, ma voix se cassent. J’avais eu un mouvement de recul lorsqu’il fut apparu. Mon regard un peu apeuré sans doute, mais je ne savais guère comment me comporter. Je refermais mes lèvres, je n’avais meme pas la force de chercher que demander. Il n’avait pas l’air de me vouloir du mal, ce qu’il me tendait le prouvait. Oui, j’avais froid, et ce tissu que je portais ne me servait plus vraiment. La logique voudrait que je le remercie, mais ma gorge reste serrée. Je me contente de passer sa veste autour de mes épaules. Je devrais retirer mon kimono inutile, mais j’ai un peu honte déjà de me retrouver ainsi, je ne vais pas m’exposer davantage. Quoique, ca ne changerait peut-être rien, un peu moins de tissus vu ce qu’il en reste. La gourde...je l'avais ensuite en main, mais je ne m'étais pas encore décidée à l'ouvrir.

    -...

    J'avais pourtant senti mes lèvres s'ouvrir, mais je n'avais aucun son qui en sortait. Je devais avoir l'air tellement idiote. Je pris alors une petite inspiration, fermant les yeux pour les ré-ouvrir. Bon, on respire...il ne t'as pas tuée, il veut t'aider en plus...Je ne me lève pas de suite, mais mon regard remonte vers le sien.

    -Je n'ai pas d'argent...je...Je n'ai rien en réalité ici...

    Ni repère, ni amis, ni famille, ni objets...Pas de chez moi non plus. Un petit coup de vent me fis frissonner, resserrant les pans de la veste sur mes épaules. Bon, je ne peux pas rester ici, c'est une chose qui est claire comme de l 'eau de roche. Je déplace une de mes mains, pour venir alors glisser délicatement dans la sienne, avant de m'aider de lui pour me redresser.

    -Ooh...

    Sauf qu'une fois debout, je dus m'accrocher plus ferment, venant poser ma seconde main sur son avant-bras pour un appui. Je fermais les yeux quelques secondes...Ca tournait un peu. Ce n'est que lentement que je les ouvre à nouveau.

    -Ca va aller.

    Je finis par lacher dans un murmure. Je pus alors détacher mes mains de son bras, entamant un premier pas, puis un second, pour m'assurer que mes paroles correspondaient bien à la réalité.
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    Messages : 46
    Date d'inscription : 22/01/2016

    Fiche Perso
    Disponibilité Rp: Variable
    Orientation Sexuelle: Hétéro (femmes comme trans)
    Fantasmes:
    Kumo no Shinobi





    Sawataru Jin
    Kumo no Shinobi
    Mer 13 Avr - 16:37
    La pauvre jeune fille ne semblait plus savoir où donner de la tête d’après les observations du Kumojin. Si les gestes de l’homme faits précédemment tendaient à lui prouver qu’il était loin de lui vouloir du mal, il ne pouvait pas vraiment lui en vouloir de se montrer prudente vu l’état dans lequel elle était. Si elle était tombé sur quelqu’un d’autres, ça aurait pu très mal finir, le genre à te coller un traumatisme à vie. Mais bon, Jin savait bien se contrôler… La plupart du temps, on va dire. Il ne cachait pas le fait que la jeune fille était des plus agréables à regarder, quelqu’un de calme aurait très facilement repéré les différents regards qu’il lui lançait. Mais bon, il savait tout de même faire la part des choses et savoir quand agir et quand non. Pour le moment, il ne pouvait pas faire grand-chose si ce n’était essayer de mettre un peu de baume sur cette blessure causée pour il ne savait quelle raison, et franchement, il s’en foutait un peu.

    « - Je me doutes que quelqu’un qui se balade dans ce genre de tenue, en pleine forêt, n’est pas plein aux as. »

    Le commentaire pouvait paraître rude, et il l’était, c’était certains, mais il n’en avait que faire. Sortant cette phrase avec une certaine non-chalence, il ne pouvait s’empêcher de souligner avec un roulement des yeux que la phrase n’avait pas intérêt d’être prononcée, d’une part parce qu’il avait bien compris la situation, et d’autre part, parce qu’il s’en foutait. L’agent de Kumo avait aidé la jeune fille juste parce que la vision faisait peine à voir, pas parce qu’il était intéressé par un remboursement immédiat. Mais bon, il avait déjà atteint un certains taux d’agacement, rien qu’avec le fait qu’en plus de devoir gérer sa mission, il allait devoir trouver une solution à cette situation. Mais pour le moment, la priorité était de rejoindre l’auberge. Après l’avoir aidé à se relever, il pouvait voir que le peu de force qui lui restait dans ses jambes était insuffisant pour faire une longue marche jusqu’à l’endroit indiqué. Il put voir également qu’elle avait laissé de côté la gourde qu’il avait donnée. Après quelques secondes d’observations, il soupira et attrapa la gourde à ses pieds avant d’arriver dans son dos et de lui mettre le conteneur entre les mains.

    « - On y arrivera pas à ce rythme… Accroche-toi. »

    Sans lui demander le moindre avis, il vient passer une main au milieu de son dos, alors que l’autre était derrière ses genoux. Il fit en sorte ainsi de la porter dans ses bras, choisissant que la solution la plus rapide serait de la porter jusqu’au lieu qu’il comptait rejoindre. Soupirant légèrement, il commença sa marche avant de jeter un regard en direction du visage de la jeune fille.

    « - Évitons de te fatiguer plus que tu ne l’étais déjà, alors essaye déjà de reprendre des forces. Et puis bois comme je te l’ai dit. Si j’avais voulu te tuer, j’aurais choisi autre chose que de l’empoisonnement. »

    Des mots crus, encore, mais il était lui-même pas mal crevé de son voyage, et si se montrer un peu trop dur était la solution pour la faire faire ce qu’il voulait (rien de trop tendancieux, rassurez-vous), il hésiterait pas à se montrer insistant. Au cours de la marche, il avait l’occasion de l’observer d’un peu plus prêt, et non de dieu, difficile de dire si elle était une simple adolescente ou une jeune adulte avec ce qu’elle portait. Si ce n’était que ses formes des plus aiguicheuses, mais ses vêtements aussi n’avaient pas manqué de capter son attention. Soupirant légèrement, il essayait de cacher un peu son visage rougissant en levant la tête. Heureusement pour lui, l’auberge était maintenant en vue. En cinq minute à peine, il était enfin au chaud et sûr qu’aucune nouvelle emmerde viendrait le déranger. Jetant un regard en direction de celle dans ses bras, comme pour obtenir son approbation, il la posa délicatement au sol avant de se rendre à l’accueil. Vérifiant ce qu’il avait dans son sac, il se rassura de voir qu’il avait encore pas mal de liquide dans sa bourse, et après une brève discussion avec la tenancière de l’auberge, il se tourna en direction de la jeune fille.

    « - Oy. Tu préfères d’abord manger ou prendre un bain. Personnellement, je choisirai le second, ça t’éviteras de tomber malade. »
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar





    Invité
    Invité
    Mer 13 Avr - 17:36
    Lily-Rose et Jin
    Je me sentais pathétique. Je n'avais pas touché à la gourde, et j'avais su démontré que j'étais incapable de m'autogérer dans une situation comme celle-ci. Pourtant, je ne voulais guère me montrer telle un boulet, ce que je suis malgré moi au final. En plus, je devais l'agacer, il devait avoir mieux à faire que de devoir s'occuper d'une jeune fille comme moi. Si j'étais en état, je me serais certainement enfuie, juste pour ne pas être une nuisance à qui que se soit, et pouvoir alors retrouver ma chambre, mon chez moi, et pas cette...foret étrange et ce monde bizarre.

    -Mais...

    Un simple murmure, qui n'eut pas le temps d'avoir une suite. Aurais-je protester ? Certainement! Je pouvais marcher...et être encore plus lente qu'une tortue. D'accord, il devait avoir raison au final. Question typique lorsqu'on se retrouve portée par un homme, c'est de savoir si son poids ne pèse alors pas trop lourd. C'est sans doute ce qui me gêne le plus, mon poids, et depuis petite ca. J'ai enfin réussi a être plutôt bien, mais j'ai toujours crainte d'être encore avec du superflu. Mon regard observe son torse, contre lequel je suis, et parfois la route, devant. Je n'ose pas remonter à son visage. Mais je me montre plus...obéissante déjà. La gourde, je fini enfin par l'ouvrir, et porter le goulot à mes lèvres. Avec les petites secousses de la marche, il y a quelques gouttes qui vont s'échapper en direction de ma poitrine. Une fois abreuvée, je garde la gourde en main.

    Par deux fois, j'ai tenté de parler, mais à chaque fois, ma bouche se referme sans un son. Que pourrais-je dire ? Devrais-je demander son nom ? Son origine ? Ce qu'il faisait là ? Jamais je ne m'étais sentie aussi stupide. Si je pouvais disparaitre dans un trou, je le ferai sans hésiter une seule seconde. Lorsqu'une bâtisse apparue, je ne me fis pas prier pour le laisser me poser. Les pieds sur le sol, je finis quand meme par murmurer un "Merci" avant de laisser mon regard vagabonder autour, puis vers la personne à qui il s'adresse...Avant la question de choix.

    -Un bon bain sera....surement la meilleure option oui.

    Ma voix n'était toujours pas assurée, mais j'avais l'impression d'avoir quand meme un poids en moins sur les épaules. La tenancière finit par appeler une personne, qui m'apporta alors de quoi me couvrir, un linge de bain, et me désigna dans un couloir, une porte ou me changer. Dedans, je fus surprise de ne pas trouver de casier en métal, avec des clés ou des cadenas. Juste des casiers...Bon, je ne vais pas me plaindre, ca doit etre une sorte de spa, donc avec un jacuzzi qui fera du bien. Retirant la veste, le kimono suit rapidement. Mais en le retirant et en l'observant, je comprend que je n'étais guère couverte. Secouant la tête, un peu honteuse, je finis par retirer tout tissus de mon corps, et nouer le linge autour de mon corps. Sortant de la pièce...Je regarde à gauche...à droite...Par ou je dois aller ?

    -C'est quoi ? Du chinois ?

    J'avais avancer de quelques pas, mais les pancartes étaient écries dans un drôle de langages pour moi. Un soupir m'échappe alors que je décide d'aller vers une des portes au hasard...Différence homme et femme ? Ou mixte ? Je ne sais meme pas si je suis dans la bonne direction en plus pour aller au bain.
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    Messages : 46
    Date d'inscription : 22/01/2016

    Fiche Perso
    Disponibilité Rp: Variable
    Orientation Sexuelle: Hétéro (femmes comme trans)
    Fantasmes:
    Kumo no Shinobi





    Sawataru Jin
    Kumo no Shinobi
    Dim 17 Avr - 10:57
    Il fallait croire que les imprévus de la vie pouvaient à la fois être bon et mauvais, voire même les deux à la fois. Certes, au début, cela l’avait un peu agacé de voir qu’il devrait servir de manière momentanée de chaperon pour une jeune fille perdue en plein milieu de nulle part, mais d’un autre côté, il avait eu une raison valable de ne pas continuer son chemin au village. Maintenant, il était enfin dans une auberge, au chaud, et allait prendre ce qui lui manquait depuis le début de son voyage : un bain au chaud ! Bon, y avait ça et du café, mais bon, pour le soir on allait éviter. Après avoir payé pour deux repas, deux accès aux bains et une chambre (Oui, il était d’accord pour aider un peu, mais il n’allait pas non plus dépenser trop d’argent non plus), il se tourna une dernière fois en direction de sa partenaire du moment pour lui indiquer les bains, avant de laisser son sac à la tenancière et de se diriger dans ses propres vestiaires.

    Une fois dans le lieu convenu, il se déshabilla afin de se préparer lui aussi à prendre un bain. Assez rapidement donc, il retira chaussures, pantalon, caleçon, tee-shirt et ves- ah non, c’est vrai. Cette dernière était partie avec la jeune fille. Une fois chose faites, il mit la serviette sur son épaule, ne voyant pas l’utilité de se couvrir, afin de se diriger vers sa prochaine destination : les bains en plein air. Il fallait avouer, l’Onsen de l’auberge avait un décor plutôt sympathique, ce n’était pas bien grand, mais ça faisait quand même de quoi accueillir une bonne quinzaine de personne. Le problème qui se posait cependant était le suivant : vu la taille du bain, et le fait qu’il n’y ait pas de palissade coupant vers un autre bassin, il en vint à la conclusion que le lieu accueillait les deux sexes. Pas que ça le dérangeait plus que ça, mais il sentait bien que la jeune fille allait avoir un problème pour il ne savait quelle raison.

    Sans autre attentes, il commença à s’installer sur un tabouret prêt des lavabos et attendit qu’un sceau d’eau se remplisse afin de pouvoir se rincer. Pendant ce court instant, il était en train de se poser plusieurs questions, tant sur sa mission actuelle que sur la compagnie de fortune qu’il recevait ce soir. Comment une fille aussi peu vêtue a-t-elle pu se retrouver dans un endroit si éloigné de la civilisation ? Il voulait bien admettre le fait qu’elle n’ait que ses vêtements sur le dos en terme de biens, mais tout de même, s’habiller à la fois de façon légère et extravagante… Il y avait un truc qui collait pas. Interrompant ainsi ses réflexions, il entendit le bruit de la porte à côté de lui s’ouvrir, révélant ainsi la jeune fille, cette fois habillée d’une simple serviette. Avant qu’elle ne puisse dire quoique ce soit, puisqu’il sentait bien la connerie arriver, il décida de désamorcer la bombe tout de suite.

    « - Te voilà enfin. Non, tu ne t’es pas trompée, les bains sont mixtes ici. Je te conseille de te rincer avant d’entrer dans l’eau, ça ira pour le mieux. »

    Suivant donc ses propres conseils, il constata que son propre seau était rempli et l’attrapa pour faire l’action conseillée. L’eau tomba lourdement sur le corps de Jin, quelques gouttes perlant le long de son corps. Après un soupir lâché à cause du changent de température, l’homme se leva afin de se diriger en direction du bassin, ne prenant pas soin de se couvrir devant la jeune fille. Il voulait enfin profiter de l’eau chaude, et hors de question de perdre la moindre seconde en effort inutile. Un pied après l’autre, le voilà enfin dans l’eau, poussant un soupir de satisfaction à la température élevée de l’eau. Une fois bien installé, il leva les yeux au ciel, décidant d’en profiter pour poser quelques questions à la jeune fille.

    « - Donc, maintenant que nous sommes tranquilles, tu peux me dires un peu ce que tu faisais dans la forêt tout à l’heure, dans ce genre d’accoutrement surtout ? »
    Revenir en haut Aller en bas





    Contenu sponsorisé
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Naruto Hentai
  • Histoires v1
  • -
    Sauter vers:
    La date/heure actuelle est Sam 21 Avr - 22:48